Mat en deux !

Publié le par Les tourtereaux

Étant donné une solution d'un mat en deux coups, peut-on reconstruire le problème ? C'est ce qu'on va voir. Commençons donc pas la solution :

Essai :  1. Cb4? (2. Txc6#) Cd6/Cd8  2. Fd8/Fxd8#  mais 1. ... Txg5! et pas de mat.
Solution : 1. Rf8! (2. Fd8#) Txg5  2. Txc6 #

Il y a donc un essai menaçant Txc6 mat , essai réfuté par Txg5. Dans la solution, la clef menace Fd8 mat, menace n'étant parée que par Txg5, auquel les blancs répondent par Txc6 mat. Laissons de côté les explications théoriques et tentons plutôt de retrouver le problème ayant cette solution.

Les blancs matant avec Txc6 et Fd8, il est fort tentant de placer le roi noir en c7. Allons-y.

Le roi noir en c7
Voilà, c'est un bon début ! Attardons-nous maintenant à la clef : 1. Rf8. Le roi blanc, en jouant en f8, doit permettre à un fou blanc de mater en jouant en d8. En f8, le roi blanc est trop éloigné pour participer au mat; le déplacement du roi blanc doit donc permettre le clouage d'une pièce noire, en particulier une pièce noire qui défend la case d8. Ça tombe bien, il y a justement un cavalier noir qui joue sur cette case dans l'essai.

Ajoutons donc quelques pièces sur l'échiquier :

Le roi blanc et un clouage en préparation
Les éléments du problème se mettent en place. Comme la défense noire est 1. ... Txg5, on déplace le fou blanc f6 sur g5. Notez cependant que dans la solution 1. ... Txg5 ne donne pas échec (sinon on aurait noté 1. ... Txg5+). Il y a donc une pièce blanche en g6, vraisemblablement la tour blanche qui peut venir mater en c6.

Avant de poursuivre, il faut résoudre un paradoxe. Si, dans la solution, le coup noir Txg5 est sanctionné par Txc6 mat, pourquoi les blancs ne pourrait-ils pas jouer Txc6 et mater au premier coup ? Il faut que le coup noir Txg5 découvre une pièce blanche qui pourra protéger c6, permettant le mat. Comme ceci :

La matrice du problème est en place
La matrice est maintenant en place. L'essai 1. Cb4 permettra de couvrir la case c6 et permettra Txc6 mat. Les noirs peuvent parer ce mat en déplaçant le cavalier en d6 ou en d8 mais alors Fd8 mate. Cependant, sur Txg5, la tour g6 est clouée et les blancs ne peuvent plus mater. La solution consistera donc en un déclouage préventif de la tour g6, en jouant le roi blanc en f8. Ainsi, sur Txg5, il n'y aura pas clouage et Txc6 sera possible car le fou h1 couvrira alors la case c6.

Le puzzle est presque terminé. Il ne reste plus qu'à s'assurer que 1. Rxf7 ne soit pas une solution et à couvrir les cases autour du roi noir. Pour la protection du cavalier noir, la méthode suivante convient parfaitement :

Touche pas à mon cavalier !
Ensuite, il faut couvrir six des huit cases autour du roi noir, sans toutefois couvrir c6 (sinon 1. Txc6 donnerait mat). C'est ici que les choses se compliquent. Je n'ai trouvé qu'une seule méthode satisfaisante ne menant pas à de nombreux mats parasites. La dame blanche est trop puissante et pour protéger d7 seul un cavalier semble approprié. J'ai donc placé un cavalier blanc en b6 et ai obtenu la configuration suivante :

Faux pas
Vous me direz qu'il y a trois tours blanches. Je vous répond qu'on pourra remplacer la tour h7 par une dame s'il le faut, ça ne devrait pas trop poser d'ennuis. Le problème principal des trois pièces blanches dans le coin haut gauche c'est que les blancs peuvent promouvoir le pion a7 et là bonjour les dégâts ! Je résouds aisément le problème en remplaçant le pion par un fou mais ça nous fait maintenant 3 fous blancs et 3 tours blanches au diagramme, ce qui n'est pas très élégant.

Qu'à celà ne tienne, complétons le problème en ajoutant le cavalier qui jouera l'essai et en ajoutant les pièces nécessaires pour éviter les démolitions :

Reconstruction
Reconstruction finaleMat en deux

À quoi servent les pièces ajoutées ? Le pion noir a6 et la tour a1 évitent une démolition 1. Cb4 et 2. Cxa6 mat. Le pion noir e5, judicieusement placé, permet d'éviter des démolitions impliquant Ff4 ou Fxg2. Le pion blanc d2 permet d'éviter le coup noir Tc2. En effet, sur 1. Cb4, si les noirs peuvent se défendre par Txg5 et par Tc2, ce n'est plus un essai au sens strict, un essai ne devant échouer que sur une seule défense.

Par rapport à la solution donnée en début d'article, on remarquera que dans le problème reconstruit, les noirs ont deux possibilités supplémentaires. Après 1. Cb4 les noirs peuvent jouer Tc1, réfuté par 2. Cxa6 mat. Et, sur 1. Rf8 les noirs peuvent riposter Txd2, ce qui permet, comme Txg5, le mat par Txc6. Ces variantes supplémentaires peuvent cependant être aisément évitées, en déplaçant le pion d2 en d3 et en ajoutant un pion noir sur la colonne c par exemple.

N'étant pas satisfait de cette reconstruction et ne trouvant pas nécessairement mieux, il était temps de regarder la « solution », c'est-à-dire le problème original :

Delia Monica Duca
Probleemblad 2006
Le problème originalMat en deux

Ah oui, le cavalier blanc en c5 plutôt qu'en b6 pour protéger la case d7, pourquoi diable n'y ai-je pas pensé ? La tour a8 et le pion a5 permettent de contrôler les quatre autres autour du roi noir. Le pion blanc a6 sert à éviter la démolition 1. Cb4 et 2. Ca6 mat.

Une anecdote : À côté du diagramme, dans le magazine Probleemblad, j'avais écris à la main
1. Rf8! (2. Fd8#) Txg5  2. Txc6 #
À quoi sert le Cd3 ?

Lorsque j'avais résolu le problème, je n'avais pas vu l'essai, probablement car le Cd3 est une pièce blanche qui ne sert que dans le jeu d'essai et qui est totalement inutile pour le jeu réel, ce que je trouve dommage.

L'exercice de reconstruction m'ayant familiarisé avec le rôle de toutes les pièces du problème, je me demandai à quoi pouvait servir toutes les pièces noires supplémentaires (en particulier celles dans le coin inférieur droit). En fait, elles semblent à première vue inutiles :

Version
Une versionMat en deux

Cette version possède la même solution et le même essai que la version publiée. Un oubli de l'auteur (que je ne peux blâmer car il s'agit, si j'ai bien compris le texte en néerlandais, d'une première composition), à moins qu'il n'y ait quelque subtilité qui ne m'échappe. Je m'en vais de ce pas demander l'aide d'amis compositeurs...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Enigmus 03/10/2007 00:31

Très instructif ! Je ne connaissais pas cet exercice de "reconstruction de partie". ++;)

Gwe 26/09/2007 21:46

Je me permets de te proposer une autre solution possible à ce problème. Attention, suis bien, ça se joue sur 2 plans et ça va aller très vite:1) les Blancs lancent un méchant coup de pied en dessous de la table dans l'entrejambe des Noirs, qui penchent la tête en avant pliés en 2 par la douleur2) les Blancs lancent alors un crochet du droit dans la machoire des Noirs, qui tombent de leur chaise inconscients.Mat en 2 coups !

Étienne 27/09/2007 07:24

Je pense que si on doit jouer ensemble un jour, je te proposerai une partie par correspondance !!!