L'incroyable et diabolique recette des carrés au chocolat

Publié le par Mélanie et Étienne

Le premier gâteau que j'ai appris à cuisiner, lorsque j'avais une dizaine d'années, était une recette toute simple tirée du cahier de recettes de mon papa, cahier dans lequel il avait notée ses recettes préférées avant de quitter le domicile familial pour aller faire ses études à quelques 800 km de chez lui. À la page 100 du livre de recette - un cahier de laboratoire (il étudiait en sciences) - débutait la section « desserts ». À la page 101, la recette des carrés aux chocolat, appelés « brownies » au pays de Molière. Une photo de cette page mythique s'impose (combien de fois ai-je taché cette page de cacao quand j'étais gamin ?) mais il faudra attendre notre prochain escapade de l'autre côté de l'Atlantique...

Aujourd'hui, je connais cette recette par coeur (normal, j'ai dû la réaliser des dizaines et des dizaines de fois) et, comme j'avais un peu alléché mes amies lors de mon article sur la cassonade, je me devais de partager ce délice, au moins avec celle qui avait exprimé son désir si ostensiblement. En tant que chevalier, je me suis donc pointé samedi soir chez lilfairy, puisque c'est de elle dont il s'agit, avec quelques ingrédients et ma bonne humeur pour ravir nos palais et être le futur héros de son blog l'espace d'un instant.

L'incroyable recette des carrés au chocolat

La recette est très artisanale. Inutile de la suivre exactement, je ne le fais jamais ce qui change le goût et la texture à chaque réalisation. Comme en amour, il faut savoir varier les plaisirs !

Trois tasses bien compactes de cassonade. Il s'agit de « cassonade québécoise », donc de vergeoise.
Deux tasses de farine. Incorporez la (tamisée au besoin) délicatement à la cassonade et mélanger le tout avec une cuillère de bois.
Quatre cuillerées à table de cacao combles. Quand je dis comble, ça veut dire qu'il ne faut pas lésiner sur la quantité, surtout si vous aimez le chocolat comme moi. N'hésitez pas à tamiser le cacao en l'incorporant à la cassonade et à la farine.
Un peu de sel, au goût.
Quatre oeufs.
Une demi-livre de beurre. Faites le ramollir à la poêle et ajoutez au mélange, en ayant soin de ne pas verser le beurre brûlant sur les blancs d'oeufs... Toujours avec la cuillère de bois, mélangez jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.
Une ou deux cuillerées de vanille. De l'extrait naturel, s'il-vous-plaît !

Avant de verser la pâte dans un grand moule rectangulaire (ou un moule carré de 22 cm si vous divisez les quantités par deux), n'oubliez pas de tremper le doigt... Enfournez de 25 à 35 minutes à 350° F (180° C) selon la texture désirée. Personnellement, je le préfère presque croustillant sur les côtés et fondant au centre.

Pendant que ces longues minutes s'écoulent, préparez le glaçage :

Au moins trois tasses de sucre à glacer. La quantité exacte dépend de la quantité de glaçage dont vous souhaiter recouvrir le gâteau...
Encore du cacao. Vous êtes plus sucre ou plus chocolat ? À vous de déterminer la proportion que vous préférez entre les deux.
Un peu de lait. Formez un puits au centre du bol et ajouter le lait parcimonieusement aux ingrédients secs. Mélangez et magiquement vous obtiendrez un glaçage. S'il n'y a pas assez de lait, ajoutez-en et s'il y en a trop, ajoutez du sucre et du cacao. Attention, ce processus itératif peut vous donner beaucoup de glaçage !
Une noisette de beurre. Pour un glaçace plus onctueux.
Un soupçon de vanille. Encore une fois au goût.

Glacer le gâteau chaud et laisser refroidir un peu avant de déguster. Effet garanti !

Si tout ça vous semble de la magie blanche, peut-être que si vous me croisez et que vous me faites les yeux doux, je viendrai vous les préparez... Avantage aux jeunes et jolies demoiselles...

Exemple de yeux doux convaincants

Publié dans Gourmandise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Shantti 10/12/2005 15:11

quasi 35..je ne me sens plus si jeune que ça;-)
Je viendrais dire si la recette fut un tabac (à mon avis il y a toutes les chances connaissant ma bande de gourmands!;-)
Bruxelles est jolie,(du moins certains coins) il ne faut pas hésiter à venir y faire une ballade:-D
bon w-e à tous les 2!

Shantti 09/12/2005 16:22

dommach' je ne suis ni jeune ni belle ! je vais donc devoir tester toute seule comme une grande cette recette qui m'a l'air ma foi très très alléchante:-))
merci!

Mélanie et Étienne 10/12/2005 12:16

À 34 ans on est encore jeune, non ? Je crois que le plus problématique est que nous n'avons jamais mis les pieds à Bruxelles... Tu nous diras si le gâteau a été apprécié !

lilfairy 29/11/2005 20:16

merci !!!
As-tu vu, le bureau de Dine est là pour ta collecte: http://bulles2vie.hautetfort.com/archive/2005/11/29/comment-ca-pas-range.html