Une petite journée au Mont St-Michel

Publié le par Les tourtereaux

Vendredi dernier, alors que les automobilistes s'entassaient sur les routes de l'Île-de-France, les tourtereaux et une fée se préparaient eux aussi à prendre la route. La route des vacances !

Direction la Normandie pour atteindre, quelques heures plus tard, le fameux Mont St-Michel. L'approche en voiture est impressionnante, cette colline coiffée d'une abbaye se détachant soudainement de l'horizon au fil des caprices de la route :

Le Mont St-Michel vu de la route
Les connaisseurs du lieu ne manqueront pas remarquer que cette photo a été prise de la partie de route où tout arrêt est interdit. En même temps, à cet endroit sur le bord de la route, l'accotement est prévu pour se garer. Pourquoi donc nous interdire de s'y arrêter ? Je vous rassure, tout le monde s'y arrête !

Ensuite les mauvaises langues nous ferons remarquer que le ciel est tout gris car après tout, c'est la Bretagne... Perdu ! Primo car la petite rivière (pardon, le « fleuve ») à gauche sur la photo est le Couesnon et la légende veut qu'elle soit la limite entre la Bretagne et la Normandie. Administrativement, la frontière est quelques kilomètres à l'ouest mais qu'on considère une frontière ou l'autre, le mont est bien en Normandie. Deuxio, c'est que tous les nuages sont disparus d'un seul coup une demie-heure après notre arrivée :

Le Mont St-Michel sous le soleil
Hé hé, c'est l'avantage du bord de mer !

Le Mont St-Michel est magnifique, toutes les petites maisons sont dans un état impeccable (tellement qu'on se croirait presque dans un parc d'attraction) et sont charmantes. Malheureusement la rue (ruelle serait plus approprié) principale est déparée par une multitude de commerces touristiques qui vendent les mêmes cochonneries qu'on peut trouver partout ailleurs. Je n'ai rien en particulier contre les commerces dans les endroits touristiques, s'ils sont là c'est qu'il doit bien y avoir des gens qui achètent ! Cependant, un peu plus de retenue serait parfois bienvenue.

Je ne vous parle pas de la bouffe car je crois qu'on a mal choisi pour notre déjeuner. Le rapport qualité/prix est imbattable; je me demande si en France on peut trouver pire...

Après avoir flâné un peu (c'est quand même assez petit finalement), nous avons visité l'abbaye. Elle est tout simplement géniale. Un assemblage complètement hétéroclite de bâtiments qui se chevauchent les uns les autres, construit et reconstruit durant un millénaire. Si un jour vous y allez, n'hésitez pas à payer les 8€ pour l'entrée. Ce n'est même pas le prix d'une boîte de biscuits (quand je vous disais que c'était cher, 30€ le kilo pour des biscuits au beurre, faut pas charrier) ! Allez, deux ou trois photos prises dans les innombrables salles et couloirs de cette abbaye :

Pierres de couleur
Un toit vouté en bois
C'est pour des hamsters ?
Ah ha, la dernière vous intrigue, n'est-ce pas ? C'est une roue à hamster, format géant (genre 5m de diamètre). Imaginez à flanc de colline une espèce de longue rampe en pierre qui relie le bas de l'abbaye aux étages supérieurs (quand je vous disais que c'était une empilade de bâtiments). Sur cette rampe, d'environ 1m de large, peut glisser un traîneau de bois avec des patins de fer. Pratique pour monter des provisions, si on a un système de poulies pour faire glisser le traîneau sur la rampe. Mais pourquoi s'embêter avec des poulies ? D'où la roue géante à hamster. En marchant à l'intérieur, on peut enrouler (ou dérouler) la corde qui tient le traîneau...

Et mini-tourtereau, il a été sage ? Plus, il a été adorable ! Bon il a un peu fait pipi sur son papa (dans les pubs à la télé, on le voit bien pourtant, on peut verser tout un verre d'eau dans la couche et pas une goutte ne tombe à côté. Pourquoi dans la vrai vie un tout petit pipi de rien du tout se ramasse-t-il sur la chaussure du papa ?) mais un banc de pierre se trouvait opportunément disponible pour servir de table à langer :

Une table à langer de pierre
Anne, qui nous accompagnait, a ensuite attendu patiemment pendant que les nouveaux parents (c'est nous !) s'amusaient à faire rigoler leur progéniture :

Le petit Milan rigole !
En plus, on y a passé un peu de temps car il était de fort bonne humeur le petit Milan :

Le petit Milan rigole !
En même temps, qui ne le serait pas à sa place ? Bercé dans la voiture, porté par le tourtereau, nourri au soleil par la tourterelle, c'est trois fois plus qu'il n'en faut !

Pour terminer cet article, une photo de fin d'après-midi, un peu avant de reprendre la route des vacances en direction de Séné où le petit Elven fait maintenant de la bicyclette sans les roues :

Avec son papa, couché dans l'herbe


Publié dans Évasions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
D'après ce que j'ai cru comprendre vous vivez à chartres, nous à Carcassonne, ça fait une trotte !Biz.
Répondre
N
On ne se connaît pas, j'ai  découvert votre blog par hasard et je me suis rendue compte qu'on avait en comment le fait d'avoir un petit Milan, nous aussi né le 11 juin 2007, c'est marrant !! Bon ben c tout, un bisou à lui et le bonjour à ses parents.
Répondre
L
Si ça se trouve Nadège, on habite à deux pas !
A
les mauvaises langues disent que quand on voit le Mont St Michel, c'est qu'il va pleuvoir, et que quand on ne le voit pas...c'est qu'il pleut !
Répondre
É
Ha ha, je ne le connaissais pas celui-là, il est très joli !
J
j'adore la dernière photo :-)Décidément, c'est déjà un grand voyageur, le petit Milan...(mais je parie qu'il n'a encore jamais vu de girafes... pfff, toute une éducation à refaire :-)
Répondre
L
Détrompe-toi, il y en avait une sur un de ses pyjamas ! Tu n'auras cependant pas la chance de le voir dedans car il pousse vite le petit Milan, 1 cm / semaine en septembre...