Généalogie de Milan Dupuis, lignée paternelle

Publié le par Les tourtereaux

Vers 1663, à Port-Royal en Acadie, Michel Dupeux dit Dupuis, né à Loudun dans la Vienne, épouse Marie Gauterot, veuve Potet. En plus de Marie Potet, fille du premier mariage de Marie, ils auront cinq enfants : Martin, Pierre, Jeanne, Jean et une autre Marie.

Le fils aîné, Martin Dupuis, épouse Marie Landry vers 1683, également à Port-Royal. De leur union naîtront  treize enfants : Jean, Antoine, Germain, Marie-Josephte, Isabelle, Cécile, Anne, Marguerite, Madeleine, Marie, Joseph, Henriette et Charles.

Le troisième, Germain Dupuis, épouse Marie-Marguerite Granger le 3 novembre 1717 à Grand Pré, toujours en Acadie. De leur union naîtront onze enfants : Ambroise, Marie-Josephe, Germain, Michel, Olivier, Jean-Baptiste, François, Charles, Marguerite, Anne et Marie-Madeleine.

Le troisième, Germain Dupuis dit Lafrance, épouse Marie-Angélique LeBlanc dite Pinault vers 1746, en Acadie. De leur union naîtront onze enfants :  Marguerite, Pierre, Jean-Marie, Joseph, Suzanne, Charles, François-Xavier, Françoise, Marie-Marthe, Élizabeth et Germain.

Le fils aîné, Pierre Dupuis, épouse Anne Agathe Thibodeau le 16 septembre 1766, en exil, à Philadelphie, à la suite du « Grand Dérangement », moment tragique de l'histoire des colonies françaises d'Amérique. Peut-être en raison de conditions de vie difficile, ils n'auront qu'un seul enfant, prénommé Pierre.

Ce fils, Pierre Dupuis, épouse Marie-Josephte Bourgeois dite Bezeau le 25 octobre 1790 à St-Jacques-de-l'Achigan (!), au Québec. De leur union naîtront douze enfants (comme quoi il fait bon être de retour dans en Nouvelle-France) : Pierre, Antoine, Louis, Léandre, Moïse, Édouard, François-Xavier, Germain, Jean-Baptiste, Benjamin, Élie et Joseph.

Le septième, François-Xavier Dupuis, épouse Félicité Poirier le 19 octobre 1812, toujours à St-Jacques-de-l'Achigan. De leur union naîtront quatre enfants : Marcel, Boniface, Maxime et Jules.

Le fils aîné, Marcel Dupuis, épouse Zoé Hamel le 2 mars 1840, à Amherstburg, en Ontario. De leur union naîtront onze enfants : Ludger, Joseph-Louis, Zoé, Ananaïs, David, Maxime, Joseph, Julienne, Marie, Élizabeth et Henry.

Le petit dernier, Henry Dupuis, épouse Exérine Knapp, le 6 juillet 1885 à Rivière-aux-Canards, en Ontario. De leur union naîtront  dix enfants : John, Norman, Oscar, Ulysse, Loma, Georgine, Marie, Alma, Joseph et Louise.

Le fils aîné, John Dupuis, épouse Ida Alice Dupuis le 1er juillet 1919 à Rivière-aux-Canards. De leur union naîtront quatre enfants : Henry, Ernest, Yvonne et Stella.

Le deuxième, Ernest John Joseph Dupuis épouse Rita Marie Louise René le 29 juillet 1950 à La Salle, en Ontario. De leur union naîtront neuf enfants : Jérôme, Jeannette, Marcella, Marie-Jeanne, Anne, Pauline, Jean, Charles et Alice.

L'aîné, mon père, Jérôme Arthur Joseph Dupuis épouse France Tremblay le 30 mars 1975, à Ottawa, capitale du Canada. De leur union naîtront quatre enfants : Étienne, Céline, Geneviève et Yanik.

L'aîné (c'est moi), Étienne François Dupuis, épouse Mélanie Langlois (c'est la tourterelle) le 4 septembre 1999 (ouf, je m'en suis souvenu...) à Québec. Et de leur union est né (pour l'instant), le petit Milan Victor-Olivier Dupuis.



Cette généalogie est le fruit du travail de ma tante Marcella Dupuis.

Publié dans lestourtereaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
ahah, jolie brochette de prénoms... maiscelui qui m'a fait rigoler c'est "john" finalement :)
Répondre
M
Beau travail ! il te reste à faire la branche maternelle puis la branche de mélanie et ensuite dessiner un bel arbre pour Milan !
Répondre
É
Ma tante a exploré les quatre branches qui mènent à ses parents. Je ne me lancerai pas dans un tel travail aujourd'hui ! D'ailleurs, pourquoi se limiter à 4 branches ? À chaque génération il faudrait doubler pour que tous les aïeuls soient représentés...