Le dico québécois : plate

Publié le par Étienne


Plate : Ennuyant, inintéressant. C'é don ben plate à soir. Yé plate ton jeu ! C'é plate à mort. Dommage. C'est plate que ça pas marché ton idée.

Plutôt que de dire « ça me saoule  », un Québécois diras « c'est plate » ou « c'est donc bien plate », prononcé « c'é don ben plate ». Au superlatif ( « ça me saoule grave ») ça donne « c'est plate à mort » ou « 'stie qu'c'é plate » !

Un jour que nous étions invité à une petite fête chez une amie que nous venions de rencontrer, nous arrivons tout doucement et nous installons dans un coin de la pièce pour écouter un peu les conversations de tous ces gens que nous ne connaissions pas encore. Là, surprise, une des invités venait de revenir d'un long séjour au Québec... alors nous l'écoutions narrer ses aventures en souriant discrètement. Je sais, c'est fourbe mais c'était plus fort que nous !

Vient le moment où on lui demande pourquoi elle est revenue en France si elle semblait s'être si bien plu là-bas. « Finalement, le Québec, c'est pas mal plate ! » lança-t-elle...

Impossible de ne pas s'éclater de rire !

Pour le deuxième sens, un extrait sonore. Un Québécois se plaint que l'hiver tarde à passer :
Extrait de "Le répondeur", par Les Colocs

Publié dans Le dico québécois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article