On fait quoi sur la plage lorsque le soleil se laisse désirer et que la température de l'eau n'invite pas à se mouiller ?

Publié le par Étienne

Comme on est un « gars », on fait forcément des constructions. L'autre option serait bien évidemment de mater les filles mais vu le titre de ce billet, vous imaginez qu'il y a rien à voir...

Donc on fait des constructions, des constructions solides et inintéressantes sinon le petit bonhomme vient joyeusement les démolir.

Je vous présente fièrement une digue en cours de construction :


On peut voir que son efficacité n'est pas redoutable, la moindre petite vague la submergeant. La petite digue à l'intérieur c'était pour travailler sur la grosse et avoir un petit endroit pour se réfugier en cas de vague plus importante... Vous me direz qu'il suffisait de reculer de 50 cm de plus pour être au sec mais je vous répondrai que c'est plus fun avec la mini digue !

Une quinzaine de minutes plus tard, l'ouvrage commence à remplir son rôle :


Par curiosité, nous sommes revenus deux jours plus tard :


Toute une partie de ma construction a été enfouie sous le sable, probablement à marée haute. Si par hasard l'un de mes lecteurs passe sur la côte près de Vejby Strand au Danemark, envoyez-moi une photo de ce qu'il en reste, si jamais vous la retrouvez...

Publié dans Évasions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lilfairy 10/09/2008 23:26

Excellent le coup de la mini-digue et j'ai également pensé à Andy Goldworthy dont j'ai un livre à la maison (offert par Marianne). Du grand art mon cher Etienne

Étienne 12/09/2008 21:56


Du grand art je ne sais pas, mais vous me citez tous les deux un Goldsworthy sur lequel je viens de faire une recherche express et je refuse l'amalgame, ses constructions sont nettement plus jolies
que ma digue.

Moi, c'est du niveau de M. Lambda qui sculpte dans ses patates pilées (dans sa purée de pomme de terre pour ceux qui ne lisent pas le québécois). Rencontre du troisième type ?

Par contre, j'ai aussi réalisée une tortue, en sable cette fois et là le lendemain matin il ne restait plus rien... Déjà qu'il avait fallu l'aide de la tourterelle pour ne pas que Milan la détruise
!



Jerome 10/09/2008 21:38

Etienne, mon ami, tu marches sur les traces d'Andy Goldworthy avec tes oeuvres ephemeres!http://www.youtube.com/watch?v=3TWBSMc47bw