Le cimetière de Malmö

Publié le par Les tourtereaux

Malmö est l'une des plus importantes villes de Suède ainsi que la plus méridionale. Nous ne pouvons dire si c'est l'une des plus charmantes (il faudra retourner en Suède pour comparer...) mais elle a pour elle certains atouts, comme son centre-ville, où il fait bon flâner, mais attention, les boutiques ferment à 16h00 le samedi, au grand désespoir de la tourterelle qui venait de repérer un Tiger of Sweden...


Heureusement, la librairie fermait elle à 17h00, tout juste le temps de ramasser un livre pour Milan, un livre de recette de gâteaux au chocolat, un polar et un dico (ça peut toujours être pratique pour lire les recettes...).

Il y a aussi à Malmö un cimetière très particulier puisqu'on le confond aisément avec un grand parc en plein coeur de la ville. Jugez un peu par vous-même :


De petits sentiers au sein d'espaces de verdure et des pierres tombales entourées d'arbres et de plantes. Certaines sont ceintes d'un grillage comme celle photographiée ci-dessus, d'autres d'une petite haie, d'autres semblent être plantées au milieu de nulle part.

Au centre du parc, on trouve un espace de recueillement très original :


Un petit ruisseau artificiel longe un sentier bordé de fleurs et relie une fontaine à un dispositif sur lequel les visiteurs peuvent laisser un cierge. Les fleurs sont également laissées par les visiteurs et, comme elles trempent dans l'eau, restent belles longtemps.

Une belle façon d'intégrer les morts au centre d'une ville débordante de vie.

Publié dans Évasions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lilfairy 14/09/2008 22:58

Dommage, ce petit costume rose-pêche te serait allé comme un gant :pL'intégration des morts, euh... j'avoue que le sujet me laisse un peu perplexe... Entre l'envie de faire une bonne vanne et l'idée que c'est peut-être pas si annodin comme sujet...

Étienne 16/09/2008 07:47


Peut-être ma phrase est-elle mal tournée, je ne sais pas trop à quoi tu penses mais moi je pense à l'intégration des morts au sens où, dans un cimetière traditionnel, les tombes sont
alignées, serrées, masquées par un mur d'enceinte tandis qu'à Malmö elle s'intègre dans un genre de parc municipal dans lequel les gens peuvent flâner agréablement sans avoir l'impression de violer
des scépultures. Ainsi, le souvenir des morts qui nous sont chers peut se faire à mon avis dans un cadre plus naturel avec les activités ordinaires de la vie quotidienne. Je ne parlait pas
d'intégrer les morts pour qu'eux ne se sentent pas délaissés, bien qu'on puisse (Marianne ?) penser qu'ils en soient ravis... ou pas !